Ça s’en va et ça vient

Centrale 7 c’est un microcosme, un vivier, une nursery, école et maison de retraite pour artistes, tout ça à la fois.

Qu’ils soient jeunes, moyens jeunes, moyens vieux ou carrément antiquité, les créateurs permanents et associés de Centrale 7 forment le collectif à un moment donné de son histoire.

Parfois ils s’en vont, loin ou pas, comme en 2018 : Thomas Frey, Frédéric Toth, Mathilde Signol et parfois des nouveaux font leur apparition comme : Eric Sanchez, Alexis Horellou, Pauline Pauvert, Christophe Silvarelli que l’on vous présentera ici au fur et à mesure.

 

Aujourd’hui, focus sur… Alexis Horellou – dessinateur, illustrateur BD, peintre

 

Auteur de bande dessinée (de nombreux collectifs, Lyz et ses cadavres exquis, chez Petit à Petit, Le Souffle court, aux Enfants rouges, Plogoff et Cent maisons, chez Delcourt, Ralentir, au Lombard, sur des scénarios de Delphine Le Lay), illustrateur et peintre, Alexis Horellou multiplie les façons de travailler, passant de la peinture à l’encre ou au stylo, en fonction des sujets à traiter et des formes narratives à explorer.

Né en 1981 à La Haye, il a passé son enfance à Pau. Il étudie les arts appliqués à Périgueux, avant d’entamer une formation à l’école des Beaux Arts d’Angoulême. Passionné par la bande dessinée, il quitte l’école pour se lancer, en collectif, dans le fanzinat. Il séjournera à Bordeaux et à Toulouse, au gré de ses projets artistiques.

Parallèlement à la bande dessinée, il peint, depuis toujours. Une façon pour lui de sortir des cases et de varier les formats, de travailler sur la couleur et sur l’intensité de la lumière plus que sur le trait. Une façon surtout de développer un univers très personnel, intime, de raconter l’instant par l’immersion.

Après quelques années passée à Bruxelles, il vit aujourd’hui en Mayenne, dans une maison qui lui permet enfin de peindre de grands formats.

 

retrouvez toutes ses infos ICI