Démarche

Présence artistique et développement local : porter des projets partagés

Le Segréen et, au delà, le Maine et Loire, comptent peu de lieux de création artistique contemporaine. Or, le rayonnement assuré par la présence d’artistes valorise les territoires, d’autant plus quand ceux-ci ont le souci de jouer un rôle dans l’espace public, d’être utiles au delà de la portée de leur création.

Une présence artistique est un outil important de dynamisation du territoire par l’action culturelle. Elle permet de faire parler d’un lieu et de sa dynamique, de fédérer des énergies autour de projets partagés.

A notre sens, les actions sur le terrain réalisées par Centrale 7 avec ses partenaires sont porteuses d’un lien fédérateur. Elles apportent de la notoriété et ouvrent des perspectives nouvelles aux acteurs qui ont pris « le risque » de l’aventure artistique.

 

Sensibilisation des publics : désacraliser l’art d’aujourd’hui

Si l’art contemporain nous parle d’aujourd’hui au travers des formes, des thèmes et des matériaux utilisés, il est rarement accessible à tout un chacun.

Mais, les publics, enfants comme adultes, sont rarement insensibles à l’art quand il est accompagné de moments d’échanges autour de la création d’une œuvre, d’ateliers pédagogiques autour d’un art, de rencontres avec l’artiste. L’idée de créer et d’exposer dans un site inhabituel, patrimonial, appartenant à la population car ancré dans la mémoire collective, est un premier pas.

Le souhait de Centrale 7 est de travailler son ouverture à tous types de publics sans élitisme et d’accompagner les publics qui le souhaitent dans la découverte d’un ou plusieurs arts.

Au travers de ces actions, l’association entend participer à une réflexion sur notre « époque moderne » et sur les valeurs de la citoyenneté.

 

Activités pédagogiques : apporter la technique et l’envie de créer

Quel plus beau défi que de faire entrer l’individu dans le processus de création d’une œuvre d’art ? d’en faire un producteur de l’œuvre et non plus un simple spectateur ?

Le système scolaire puis le rythme de vie actuel ne consacrent plus que très peu de temps à ces notions. Or, par la pratique artistique, l’individu est amené à faire travailler son imagination, à appréhender ses capacités d’expression. Il prend de la distance par rapport à ce qui est proposé ; il apprend le «regard critique».

Les demandes récurrentes de visites ou d’initiations de la part de classes, de centres de loisirs, de parents ou de personnes en recherche d’ateliers nous ont amené à construire une réponse professionnelle. Pour développer cette réponse, L’association souhaite trouver des solutions logistiques sur la sécurisation du lieu et des conditions d’accueil. Elle doit également bien communiquer afin de viabiliser son offre pédagogique.

 

Valorisation patrimoniale : dépasser le lieu de mémoire

Le patrimoine industriel est aujourd’hui un patrimoine « à la mode ».

Le propos de Centrale 7 est original car il transcende les frontières du musée, du site d’interprétation ou du seul lieu de mémoire, et tend à donner une seconde vie, artistique, à une friche industrielle encore riche de nombreuses traces du passé, en se nourrissant de ce passé.

Deux types d’actions sont initiées et envisagées pour faire écho au passé minier du carreau de Bois II :

  • des apports sur l’histoire du lieu : apports de type technique, architectural, économique et sociologique, ceci au moyen d’outils de médiation modernes et adaptés.
  • des créations artistiques originales visant à faire revivre l’histoire du lieu par le théâtre, la danse, les arts plastiques…