Valises pédagogiques mobiles

Pour les 5 – 12 ans (cycles 2 et 3)

Les valises pédagogiques mobiles de Centrale 7 sont des outils destinés à éveiller la curiosité des enfants de 5 à 12 ans aux arts visuels, à travers l’exploration d’œuvres originales à exposer dans la classe, d’activités pratiques en lien avec des thématiques développer dans la démarche de l’artiste, mais aussi en facilitant la rencontre et la pratique avec celui-ci.

Une exploration complète

Chacune des deux valises contient :
– des œuvres originales
– un jeu conçu par l’artiste
– 15 livres jeunesse sélectionnés en lien avec la démarche de l’artiste
– des cahiers pratiques d’accompagnement et d’activité
– Mon Cahier, pour les enfants

Livret de présentation complet, ici

Conditions d’emprunt   / Tarifs

Les voyages des valises en image…

Deux valises sont disponibles :

> Destination peinture – autour de la pratique de Xavier Montero

« Suite aux «Tu/Il », j’ai voulu enrichir mon langage en appliquant directement des empreintes sur les croûtes afin qu’elles portent le témoignage de matières diverses et variées. Puis avec elles, je compose.
L’œuvre ci-dessus découle de ce processus.» Xavier Montero

Xavier Montero superpose, colle, amasse, joue avec le hasard, les couleurs et notre perception de la réalité. Il exploite toutes les possibilités de la matière, il rassemble des fragments et rebuts de peinture séchée, puis comme un jeu, il compose, assemble et s’amuse à laisser des indices pour faire naître là un personnage, ici un objet. Le processus est spontané, d’exécution rapide. Il aime aussi à se donner des contraintes liées au format, au support, pour faire émerger des séries harmonieuses de peintures qui dialoguent ensemble.

 

 

> Destination céramique – autour de la pratique de Simon Pavec

« Habitant près d’une rivière, j’ai souvent l’occasion de pouvoir observer des libellules. Contrairement à d’autres insectes de formes complexes, c’est l’apparente simplicité de ses formes qui m’ont attiré. Sa morphologie m’évoque la grâce, la légèreté et l’équilibre. La plaque de ce bas-relief est faite à base de grès (argile solide d’aspect robuste). La libellule est en porcelaine, terre qui doit sa blancheur particulière à la pureté de sa composition. » Simon Pavec

Simon Pavec travaille l’emprunte à travers des moules de plâtre dans lequel est coulé de l’argile liquide. Cette technique lui permet de créer des pièces pratiquement identiques qu’il peut faire évoluer petit à petit. Ainsi le moule est retravailler entre chaque pièce pour rallonger les pattes, faire apparaitre de nouvelles nervures etc.

Ainsi, par ce processus, une même espèce se multiplie et les morphologies évoluent ; de par ces caractéristiques ces « Gazés » sont porteurs d’espoir.