Cet article de blog date de plus de 10 ans, il se peut donc que les infos ci-dessous ne soient plus à jour...

Les yeux grands ouverts sur l’Amazonie

Ojo , en espagnol, c’est l’oeil.

Chez les peuples d’Amazonie, on dit que l’âme d’une personne se reflète dans la pupille de l’autre.
Je vois mon âme quand je me regarde dans tes yeux…
Par sa forme de palindrome, Ojo Amazonie, évoquant le reflet, est le nom choisi pour l’association de Claire Lardeux et ses acolytes aventuriers en quête …. d’échanges -artistiques, écologiques, éthiques- avec les indiens d’Amazonie.

 Ojo amazonie

 Ils partent à 6 : Francesca De Marini, péruvienne, psychologue sociale ; Rafael Mendoza, préruvien, anthropologue ; Alberto Giovanetti, argentin, photographe ; Mathieu Lalande, français, réalisateur, Ana, documentariste… et Claire Lardeux, française, artistes résidente à Centrale 7 et professeur d’espagnol.

 Ils sont partis pour 1 mois : du 1er juillet 2010 au 1er aout, dans la région du nord du Pérou, à Chazuta, à proximité de Yurimaguas, au coeur de la forêt amazonienne.

Chatuza

  Le projet de cette association multiculturelle a plusieurs facettes :

Là-bas :

* réaliser un voyage d’étude sur le terrain à partir du travail de l’anthropologue

* écrire  et tourner un court métrage avec les habitants et moyens locaux

* réaliser un documentaire sur cette expérience de tournage

* s’immerger dans une communauté indienne et créer des contacts pour des projets d’échanges futurs

De retour en France :

* monter une exposition avec les travaux (photos, textes, peintures) des artistes présents sur l’expédition

* réaliser des ateliers avec des écoles sur la réalité historique, culturelle, linguistique et environnementale de l’Amazonie

* mener des ateliers de réflexion sur la diversité sociale et environnementale de l’Amazonie

L’aventure ne fait que commencer !

Centrale 7, forcément partenaire curieux de cette histoire, vous tiendra informés de la tournure des événements.