Adriano, plasticien au travail à Centrale 7

Adriano artiste plasticien de la compagnie Bureau des Pensées Perdues,
confiné à Centrale 7, le temps de sa résidence!
“J’ai travaillé longtemps avec la mousse pour faire des sculptures et des graffitis végétaux. Une de mes dernières œuvres représentait un visage avec une double vision des yeux, comme une sorte de bug dans l’image qui déstabilise le spectateur.
A ce moment là, je me suis dit que j’avais trouvé quelque chose.
Puis j’ai découvert l’art « Glitch ». Un courant artistique du XXe siècle qui transforme une erreur informatique en œuvre d’art.
Par définition, le Glitch est un pic ou un changement dans la tension d’un courant électrique qui crée une distorsion visuelle ou sonore. Un groupe artistique s’est emparé du Glitch pour revendiquer la beauté de l’erreur et rendre hommage aux failles d’un système.
J’ai été fasciné par l’idée de basculer notre point de vue, de changer nos perceptions en inversant les logiques de notre monde.
A travers ce courant artistique qui est essentiellement numérique, j’ai voulu extrapoler le Glitch dans la réalité.
Adriano a eu envie d’investir un atelier de travail de Centrale 7 dans lequel tout serait « glitché », comme un lieu hors
du temps car il envisage ce travail dans un ensemble ayant pour finalité une grande installation.”
Malheureusement Adriano part à la fin du confinement mais tous les habitants à moins de 10km peuvent venir découvrir son travail le temps d’une balade le 23 avril….